Nous contacter

ACDIC
Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs
Rue Ceper – Face Lions Club
Yaoundé - Cameroun 

Tél./Fax : +237 222 20 73 37
secretariat@acdic.net
www.acdic.net

Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Partenaires

  Logo_BROT

logo_presb_hunger_program

 logo_misereor

 
Notez cet article
(0 votes)

Cherté du poulet : producteurs et revendeurs s'accusent


J'ai encore en mémoire, les paroles de cette ménagère rencontrée cette semaine au marché Mvog-ada de Yaoundé, qui me disait : « mon frère, la vie est de plus en plus chère, mes enfants veulent manger du poulet ; avec la marmaille que j'ai chez moi, il me faut au moins deux poulets, mais le prix est très élevé ».


Alexandra puisqu'il s'agit d'elle, a dû se rebiffer, après avoir interagi avec les revendeurs de poulets qui l'avaient encerclé comme un essaim d'abeilles dès sa descente dans le marché. Combien coûte ce poulet ? Combien coûte celui là ? Et l'autre... ? Hélas aucun des poulets demandés ne correspondait à sa bourse. Cette scène traduit à juste titre, le pouvoir d'achat assez bas des ménages.

Un éleveur de poulet de chair, situé à la périphérie de Yaoundé, nous affirme que le prix du poulet sorti des poulaillers, en dépit de la hausse des matières premières, oscille actuellement entre 1900 et 2100 FCFA, ce que ne démentirait pas monsieur MENGANG BEKONO, petit éleveur au quartier Biteng. Cette estimation peut parfois être réévaluée en fonction du prix de la provende ou du poussin d'un jour.

D'où vient-il que la ménagère se trouve obligée d'acquérir aujourd'hui le poulet à 3 000, voire 3 500 FCFA alors qu'il a été produit à 2 000F ?

La raison est toute simple, les grossistes y ajoutent leurs charges et évidemment leur marge, les détaillants en font de même, ce qui est normal. Seulement nous constatons que, plus il y a de maillons sur la chaine de distribution, plus le prix du poulet est élevé. Pire, on ne sait plus qui est grossiste, qui est détaillant, me dit un revendeur du marché Mfoundi. « Ils arrivent avec leurs camions, ils nous vendent le poulet au prix de détail, en plus ils nous font concurrence avec les clients que nous sommes sensés servir. Alors qu'avons-nous à faire ? Evidemment revendre un peu plus cher pour essayer de survivre » renchérit-il.

Une enquête nous a permis de savoir que la marge bénéficiaire réalisée par le revendeur sur chaque poulet vendu se situe entre 250 et 300 FCFA, celle des grossistes est un peu plus élevée.

Les producteurs estiment de leur côté céder le poulet à un prix abordable, les revendeurs quant à eux disent acheter le poulet trop cher. Dans cette course au profit, c'est le consommateur qui paie la note.

Cependant, comme nous le disons toutes les semaines, ne donnez aucune chance au poulet congelé importé.

Dernière modification le Lundi, 02 Avril 2012 14:56

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

livre_blanc_mas
zero_produit_importe_au_comice

bandestat

Usine d'abattage automatique des poulets à Bafang : la charrue avant les boeufs?

L'inauguration de l'usine d'abattage automatique de poulet de Bafang dans L'Ouest Cameroun il y a une dizaine de jours, a été accueillie comme une avancée majeure vers l'industrialisation de la filière avicole.  Lire la suite...



Filière avicole : l'Eternel saupoudrage

En juillet 2008, l'IPAVIC (Interprofession Avicole du Cameroun) et le gouvernement camerounais ont signé une convention d'un milliard de francs CFA. Lire la suite...

 


 

Paralysie de l'activité avicole
L’activité avicole continue de subir les affres du mauvais temps en raison de la pénurie de maïs. Lire la suite...



L'Acdic à l'assaut du poulet congelé importé
Le jeudi 15 décembre 2011, une opération d'envergure de confiscation et de destruction du poulet congelé importé a été menée au marché Mokolo de Yaoundé. Lire la suite...
tract_manif_mas_2008
rapport_conac

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus