Nous contacter

ACDIC
Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs
Rue Ceper – Face Lions Club
Yaoundé - Cameroun 

Tél./Fax : +237 222 20 73 37
secretariat@acdic.net
www.acdic.net

Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Partenaires

  Logo_BROT

logo_presb_hunger_program

 logo_misereor

 

Affaire 18 milliards :
fhhjhjhjh
La réponse du MINEPAT

 

Un mois jour pour jour que nous demandions qu'on nous dise où sont les 5 000 hectares de riz et maïs crées avec les 18,825 milliards dont le prêt fut autorisé par décret du chef de l'Etat il y a trois ans :

Décret N° 2009/126 du 14 avril 2009 habilitant le ministre de l'économie, de la planification et de l'aménagement du territoire à signer avec Export-Import Bank of India, un accord de prêt d'un montant de 37.65 millions de dollars US, soit 18.825 milliards de FCFA, pour le financement des projets relatifs à la mise en place de 5000 hectares de cultures de maïs et de riz au Cameroun.

Le Président de la République.

Vu la constitution.

Vu la loi N° 2008/012 du 29 décembre 2008 portant loi de finances de la République du Cameroun pour l'exercice 2009.

Vu le décret N° 2004/320 du 8 décembre 2004 portant organisation du gouvernement, modifié et complété par le décret N° 2007/268 du 7 septembre 2007.

Décrète :

Article 1er – le ministre de l'Economie, de la Planification et de l'Aménagement du Territoire est habileté, avec faculté de délégation, à signer avec Export-Import Bank of India, un accord de prêt d'un montant de 37.65 millions de dollars US, soit environ 18.825 milliards de FCFA, pour le financement des projets relatifs à la mise en place de 5000 hectares de cultures de maïs et de riz au Cameroun.

Article 2 – Le présent décret sera enregistré, publié suivant la procédure d'urgence, puis inséré au journal officiel en français et en anglais.

Yaoundé le 14 avril 2009

Le Président de la République,

(é) Paul BIYA
  

C'est désormais chose faite. Le MINEPAT nous informe dans la parution du quotidien gouvernementale Cameroon Tribune N° 10120/6321 du vendredi 22 juin 2012 : Qu'« Il y a eu un malentendu dans l'interprétation du décret du chef de l'Etat. Les 18,825 milliards de FCFA n'étaient pas destinés à la mise en place des exploitations de maïs et de riz, mais fournissaient plutôt des équipements au Cameroun pour mécaniser ces plantations ».

Rendu au ministère pour en avoir l'esprit net, nous avons été reçus par un haut responsable à travers qui Monsieur le Ministre nous fait dire - convention à l'appui, que les 18,825 milliards ont effectivement été engagés dans l'acquisition des tracteurs.
  

Ces fameux « tracteurs de la honte » dont les photos les montrant abandonnés dans la broussaille ont fait le tour du Cameroun et scandalisés l'opinion nationale et internationale.

Malentendu dans l'interprétation du décret du Chef de l'Etat ! Il y a de quoi se poser des questions sur ce dont-on parle. Le fait de détournement de l'esprit et de l'objet du décret du Chef de l'Etat est avéré.

Et tant pis que cette forme de détournement soit la plus courante et la plus pernicieuse dans les milieux qui « s'occupent » du monde rural.

Une chose est sûr et pour le malheur des camerounais :

- Les 5 000 hectares de riz et maïs n'existent pas et ne le seront sans doute jamais ;

- Les 20 000 emplois attendus sont perdu à jamais ;

- Les 25 000 tonnes de production de maïs et riz sont perdus ;

- Les importations de maïs et riz continueront de grimper ;

- L'autosuffisance et la souveraineté alimentaire du Cameroun continueront de se détériorer ;

- Les 18,825 milliards consumés seront remboursés -veux ou pas- par les camerounais d'aujourd'hui ou de demain ;

- Le décret du chef de l'Etat a été botté en touche et voila qu'on se moque bien de sa gueule.

Attention ! Attention ! Que Dieu nous en préserve.

Nous avons appris que du côté du MINEPAT, les négociations avec les indiens sont en cour pour un second prêt devant permettre l'acquisition des engins lourds qui serviront à la déforestation afin que les tracteurs soient utilisables en zone forestière.

Un autre scandale en perspective !

Oh ! Que Dieu nous en préserve.

1-moissonneuse batteuse1-moissonneuse batteuse2-moissonneuse batteuse2-moissonneuse batteuse3-3-4-tracteurs4-tracteurs5-tracteurs5-tracteurs6-tracteurs6-tracteurs7-tracteurs7-tracteurs8-tracteurs8-tracteurs9-tracteurs9-tracteursa-tracteursa-tracteursb-tracteursb-tracteursc-tracteursc-tracteursd-tracteursd-tracteurse-tracteurse-tracteursf-tracteursf-tracteurs

SIGE by Kubik-Rubik.de


 

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

livre_blanc_mas
zero_produit_importe_au_comice

bandestat

tract_manif_mas_2008
rapport_conac

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus