Nous contacter

ACDIC
Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs
Rue Ceper – Face Lions Club
Yaoundé - Cameroun 

Tél./Fax : +237 222 20 73 37
secretariat@acdic.net
www.acdic.net

Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Partenaires

  Logo_BROT

logo_presb_hunger_program

 logo_misereor

 
Notez cet article
(0 votes)

Le plumage du poulet interpelle les autorités sanitaires


Les conditions dans lesquelles le poulet est plumé dans nos villes pose un véritable problème de santé publique.

Les ménagères préfèrent rentrer à la maison avec du poulet prêt à cuir. Pour cela elles donnent le poulet vif aux plumeurs installés un peu partout dans les marchés de la capitale camerounaise pour être plumé. Cela prend peu de temps, juste une dizaine de minutes, à un prix raisonnable (100 à 200 F CFA suivant que le poulet est gros ou petit) et un gain de temps non négligeable dans notre société de vitesse.

Mais ce qu'on croit gagner n'est-il pas perdu par les risques de contamination dès lors que le poulet est plumé dans des conditions hygiéniques déplorables ? Au niveau de l'abattoir, il y a d'abord une cohabitation inhabituelle : le poulet et le porc sont abattus au même endroit, chacun avec ses défauts sur le site du marché dit du huitième. Il y a surtout les eaux qui sont utilisées pour le nettoyage de la viande. Elles proviennent d'un cours d'eau visiblement sale, dépotoir des tous les déchets de cuisine, des piles énergétiques usées, voire des déjections humaines sortant des latrines traditionnelles situées en amont et dont les sorties de certaines d'entre elles sont orientées vers le cours d'eau.

L'environnement est malsain à l'œil nu. Un épais tapis de plumes et autres déchets couvre le sol. Rien qu'à voir sa couleur noire et celle des eaux qui ruissellent de part et d'autre, on en vient à perdre son appétit. Les plumeurs eux-mêmes ne sont pas un modèle de propreté. Le fait que le plumage soit essentiellement salissant ne peut justifier ces pantalons boueux, ces chemises aux couleurs difficilement identifiables, les récipients de récupération, l'absence de toilettes et les scènes d'enfants urinant à tout vent.

A l'Interprofession avicole du Cameroun (Ipavic) on déplore cet état de chose et l'on envisage des actions de sensibilisation. Mais comment va-t-on influencer un secteur non organisé ?

Les plumeurs ne voient pas les choses de la même façon: « ça passe par le feu et quelque soit le microbe le feu le tue » tranche, sans accorder beaucoup d'importance à l'interrogation du visiteur, un plumeur très affairé à livrer une commande.

Les tests en laboratoires au Centre pasteur de Yaoundé avaient clairement déclarés 83,5 % du poulet congelé importé impropre à la consommation humaine. Rien qu'à voir l'environnement du plumage des poulets dans les marchés du Mfoundi, de Mvog Ada et du huitième arrondissement à Yaoundé il y a lieu de s'interroger sur la qualité du poulet qui sort de ces abattoirs. Il peut entrer sain et sortir pollué par les eaux et tout autre agent sorti de ce milieu insalubre.

En attendant que les chaînes d'abattage soient installées, comme en Tunisie (19 chaînes d'abattage de poulet, et un secteur avicole deuxième employeur du pays) le plumage du poulet devient une question de santé publique.

ce cours deau est le depotoir de toutes sortes dorduresce cours deau est le depotoir de toutes sortes dordurescest la proprete qui manque le pluscest la proprete qui manque le plusde ce puits on puise parfois leau pour tous les travauxde ce puits on puise parfois leau pour tous les travauxle consommateur ne comprend pasle consommateur ne comprend pason bout eau dans ce morceau de futon bout eau dans ce morceau de futplumeurs et   environnement sont  identiquesplumeurs et environnement sont identiques

SIGE by Kubik-Rubik.de

Dernière modification le Jeudi, 20 Septembre 2012 10:41

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

livre_blanc_mas
zero_produit_importe_au_comice

bandestat

Usine d'abattage automatique des poulets à Bafang : la charrue avant les boeufs?

L'inauguration de l'usine d'abattage automatique de poulet de Bafang dans L'Ouest Cameroun il y a une dizaine de jours, a été accueillie comme une avancée majeure vers l'industrialisation de la filière avicole.  Lire la suite...



Filière avicole : l'Eternel saupoudrage

En juillet 2008, l'IPAVIC (Interprofession Avicole du Cameroun) et le gouvernement camerounais ont signé une convention d'un milliard de francs CFA. Lire la suite...

 


 

Paralysie de l'activité avicole
L’activité avicole continue de subir les affres du mauvais temps en raison de la pénurie de maïs. Lire la suite...



L'Acdic à l'assaut du poulet congelé importé
Le jeudi 15 décembre 2011, une opération d'envergure de confiscation et de destruction du poulet congelé importé a été menée au marché Mokolo de Yaoundé. Lire la suite...
tract_manif_mas_2008
rapport_conac

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus