Nous contacter

ACDIC
Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs
Rue Ceper – Face Lions Club
Yaoundé - Cameroun 

Tél./Fax : +237 222 20 73 37
secretariat@acdic.net
www.acdic.net

Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Partenaires

  Logo_BROT

logo_presb_hunger_program

 logo_misereor

 

L'ACDIC invitée à l'autopsie de l'agriculture camerounaise


L'agriculture camerounaise est malade ; les maux sont pluriels : corruption, détournements, clientélisme, manque de vision et de stratégie. Toutes les solutions adoptées jusqu'à présent n'ont eu aucun effet éclatant. Or le potentiel est énorme, c'est pour cela que l'Association Afrique France pour le renforcement des liens économiques et culturels a organisé le 20 novembre 2012 à l'hôtel Hilton de Yaoundé, une conférence-débat sur le thème « Quelle agriculture pour un Cameroun émergent ? ».


photo_001L'histoire des faits économiques nous rappelle qu'aucun développement n'est possible sans une révolution agricole. A l'heure où le Cameroun ambitionne de devenir émergent à l'horizon 2035, la mise en valeur du potentiel agricole du Cameroun s'impose.

Profitant de la plage qui lui a été réservée, l'Acdic par la voix de son président national Bernard NJONGA a brossé l'état de l'agriculture en 2012. L'Acdic constate unanimement avec les autres acteurs de la société que le Cameroun est un pays à potentiel agricole immense : Une très grande diversité agro-écologique, un réseau hydrographique riche, d'immenses terres agricoles dont 29% seulement sont mises en valeur sans d'ailleurs optimiser le rendement. Ce potentiel est malheureusement annihilé par le désengagement prématuré de l'Etat à l'aube des années 80 et le dépouillement du ministère de l'agriculture de ses missions régaliennes d'accompagnement des producteurs. De plus le faible budget qui limite ses interventions, l'approche projets/programmes qui a montré ses limites et une animation de la production faite d'improvisation, ont tous contribué à l'effondrement et à la déstructuration de l'agriculture camerounaise.

D'autres structures ont pris part au débat : l'institut de recherche agronomique pour le développement (Irad), dont le représentant a vanté les prouesses scientifiques et la volonté de cet institut à participer à l'émergence de l'agriculture. Mais on ne peut s'empêcher de constater que l'Irad est incapable de satisfaire la demande en semences, et de plus à faire face à la fuite de cerveaux.

Dans son exposé le représentant de l'Agence Française de développement a révélé l'existence d'un programme de formation professionnelle dans les secteurs de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche (AFOP). Coût du programme : 23 milliards de FCFA pour la deuxième phase, la première ayant coûté 7,8 milliards.

Sur le plan organisationnel, ce fut un succès. Le débat était soutenu, de nombreuses personnalités étaient présentes (Directeur de sociétés, députés, ministres en poste et ex ministres, chercheurs et professeurs d'universités, étudiants, producteurs...).

On a envie d'en redemander à madame Nicole CHAABAN, présidente de l'Afec, car c'est des débats comme celui du 20 novembre dernier par la qualité des exposés et la pertinence des propositions, la diversité des participants, qu'on peut véritablement rêver à l'émergence à l'horizon 2035.

Voir la présentation de l'ACDIC sur le thème : "Quelle agriculture pour un Cameroun émergent?", avec pour sous thème : "L'état de l'agriculture en 2012" (version téléchargeable)

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

livre_blanc_mas
zero_produit_importe_au_comice

bandestat

tract_manif_mas_2008
rapport_conac

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus