Nous contacter

ACDIC
Association Citoyenne de Défense des Intérêts Collectifs
Rue Ceper – Face Lions Club
Yaoundé - Cameroun 

Tél./Fax : +237 222 20 73 37
secretariat@acdic.net
www.acdic.net

Affaire bac sur le fleuve Nachtigal


Les travaux de réhabilitation avancent, le bac sera livré dans les prochains jours.

Affaire 150 millions destinés aux tabaculteurs de l’Est

- le nouveau MINADER s'est saisi de l'affaire,

- les virements se feront désormais dans les comptes des bénéficiaires,

- les fonctionnaires impliqués dans les faits de corruption et de détournement ont été auditionnés,

- une allocation de 500 millions est prévue pour les tabaculteurs en 2012.

Affaire bagarre autour des cuisses de poulet congelé importé à Mokolo


Le président national de l'ACDIC, a été reçu par le ministre de l'élevage, ce dernier a promis de mettre tout en œuvre pour stopper le retour du poulet congelé importé dans nos marchés.

Affaire eau potable


D'après l'étude menée à ce sujet par l'ACDIC, 96% des camerounais, souhaitent que la priorité soit accordée à l'eau potable par rapport à la construction du port en eau profonde de KRIBI.

Affaire tracteurs abandonnés


- Le chef de l'Etat a instruit une mission d'évaluation à Ebolowa dès le lendemain du déclenchement de l'affaire,

- arrêt de montage de nouveaux tracteurs pour l'instant,

- création d'un comité de suivi placé sous la responsabilité du gouverneur du Sud,

- transfert de compétence au MINADER, en ce qui concerne la gestion des tracteurs,

- Deux tracteurs remis au CRA (collège régional d'agriculture) lors de la cérémonie de mise à disposition des tracteurs,

PLUS D'INFO

- 6 tracteurs remis à l'université de DSCHANG, UNVDA de NDOP, ferme semencière de NTUI, projet mont MBAPIT, institut agricole d'OBALA, mission de développement du Nord-ouest lors de la cérémonie de lancement de la campagne agricole 2012 à Bafia,

- le chantier du hangar avance,

- une bonne partie des tracteurs est déjà à l'abri des intempéries,

- le prestataire IMMOBILIAR, a repris les travaux de construction de l'usine de montage.

Affaire semences de maïs

- Réunion de crise tenue de toute urgence au MINADER,

- plusieurs réunions de concertation entre l'ACDIC et la présidence de la république pour l'importation des semences, malheureusement cette piste a été infructueuse,

- La présidence est entrain de prendre des mesures pour qu'il n y ait plus de pénurie l'année prochaine,

- panique à l'IRAD, qui pour sauver la face publie dans Cameroon Tribune du 05 mars 2012, un communiqué erroné sur la disponibilité des semences.

Affaire MINTRANSPORT sur la météorologie

- Réunion de crise tenue le 16 mars au MINTRANSPORT,

- le ministre NKILI, promet le rétablissement des 55 stations météorologiques hors service, car affirme-t-il : « nous mettrons tout en œuvre pour que le fonctionnement redevienne normal ; ceci est dans ma feuille de route »,

- début de la diffusion de bulletin météo sur certaines chaines de télévision.

Partenaires

  Logo_BROT

logo_presb_hunger_program

 logo_misereor

 

Zoo botanique de Mvog Betsi :

Animaux en danger, tourisme sacrifié

Quel spectacle odieux s'offre au visiteur de ce que les organisateurs appellent eux-mêmes « Parc Zoo botanique » de Mvog Betsi, situé au cœur de la capitale camerounaise Yaoundé ! Quelques soient les objectifs fixé à cette initiative cinquantenaire, rien n'est pris au sérieux. Il n'est ni une destination touristique pouvant attirer de nombreux visiteurs, ni un centre pour la conservation des animaux et les espèces végétales, ni un centre de formation en environnement. Et pourtant ce sont là, entre autres, les missions que ce site a reçues depuis 2007 lorsque pour son malheur il est tombé entre les mains des pouvoirs.

Une gestion catastrophe. Rien n'indique de l'extérieur que l'on est devant un site touristique, un zoo...rien. Vous arrivez à l'entrée et vous payez les droits de visite. Première surprise : pas de guide, alors débrouillez-vous à connaître les noms des animaux, leur mode de vie. Certes il y a, par endroit, de la littérature sur les animaux, elle est malheureusement incomplète, ou pour certains cas incompréhensible, et même apparaît comme une insulte à la langue française. Mais si vous avez de la chance, un jeune homme vous offrira ses services que vous paierez, sur la base de négociations.

Que vous vous tourniez à droite ou à gauche, les premiers animaux que vous rencontrez vous font pitié et vous donnent envie d'alerter les défenseurs des droits des animaux. Les clichés sont révoltants : Lions squelettiques dont certains avec des cicatrices sur le dos, singes sales, amorphes et donnant l'impression de s'ennuyer, quelques rares oiseaux sautillant d'un endroit à l'autre dans un univers ni sauvage ni modernisé. Bref un curieux mélange d'ordures ménagères (peau de banane pourrie, d'ananas, des restes de carotte), d'eau sale, de béton abandonné, d'odeur nauséabonde... loin de l'image ludique qu'on aurait d'un zoo digne de ce nom. D'ailleurs le prospectus du zoo dit de façon explicite que « De 1971 jusqu'en 1996, le zoo ne faisait que se détériorer avec un matériel complètement vétuste hébergeant quelques animaux malades et affamés... ». Depuis lors, quels efforts de restaurations ont été menés ? Qu'est-ce qui a changé ? Rien du tout ! Si oui, en pire.

Regardez sur la photo, les lions et leurs côtes. Vous pouvez compter celles-ci sans effort. Des indiscrétions nous informent de ce que ces lions sont nourris tous les 48 heures et les crocodiles de manière sporadique. « Ils (les crocodiles) savent supporter la faim pendant plusieurs mois » nous dit notre interlocuteur très sûr de lui. Moralité, on s'appuie sur cette résistance à la faim pour dépenser moins, et violer impunément le « droit à l'alimentation » des animaux. Eux qui n'ont pas choisi de quitter leur milieu naturel pour entrer dans ce qui convient désormais d'appeler « prison » Sont-ils aussi « éperviables » ? Pourquoi ? Si on peut reprocher aux lions d'avoir bouffé une chèvre, ou au singe d'avoir casser le maïs dans un champ, pour les maltraiter, que reproche-t-on aux poissons au point d'abandonner les aquariums ? Quelle image désolante de ces aquariums abandonnés, envahis par les herbes et qui donnent une image repoussante au visiteur, un sentiment que la gestion du zoo manque de vision et d'ambition.

La vocation éducative pour l'environnement et distractive pour les enfants est maintenue mais dans un environnement où pour y amener son enfant il faut prévoir des pommades pour la peau car des moustiques invisibles et très piquantes ne lui feront pas de cadeau. De plus, autant que faire se peut lui éviter d'avoir envie d'utiliser leur toilette, ordinaire comme au village. Si le premier à y pénétrer ne sait pas bien viser le trou, alors les suivants en ont pour leurs yeux et leurs narines.

Autre conseil, veuillez à ce que l'enfant fasse attention à ses lectures. Nous avons reproduits pour vous, en original, un chef-d'œuvre de la littérature qui est servie aux jeunes enfants, du nom original de « Brenda ».

Vaut mieux prendre son repas à la maison avant d'y aller, si jamais vous tenez à aller vérifier ce que nous constatons dans ces lignes, le restaurant ne paie pas de mine.

Vous avez dit jardin botanique ? Il y a là un volontaire qui dit produire 2000 plants chaque année. Mais la pépinière qu'il vous montre contient à peine 200 jeunes plants de 8 espèces différentes. Prévu pour produire des essences ornementales, fruitières et des fleurs en plus des espèces rares comme le bubinga, le site est un nain devant ces jardins à fleurs ornementales que l'on rencontre un peu partout dans nos villes. Nous apprenons que l'Etat (ministère en charge de l'environnement) n'a pas prévu un budget pour cette activité.

De deux choses l'une : soit l'Etat s'occupe véritablement de ce zoo, soit il le privatise, même par respect à ces animaux mal lotis. Et dire que la ville de Yaoundé manque de site touristique où l'on peut se promener ou promener sa famille en weekend. Il ne nous reste que les bars pour tuer le temps, la créativité, la santé. Pauvres Camerounais!

1-comme au village1-comme au village2-dans quelle langue est ecrit ce message2-dans quelle langue est ecrit ce message3-de quoi tuer toute envie de continuer la visite3-de quoi tuer toute envie de continuer la visite4-entre la nature et le beton il faut choisir4-entre la nature et le beton il faut choisir5-ici reposent au sol des restes de un animal mort de faim ou de maladie5-ici reposent au sol des restes de un animal mort de faim ou de maladie6-administration du zoo se fiche meme de ses archives6-administration du zoo se fiche meme de ses archives7-parc zoologique ou bac a ordures7-parc zoologique ou bac a ordures8-quel crime a-t-il commis pour meriter cette prison et cette maltraitance8-quel crime a-t-il commis pour meriter cette prison et cette maltraitance9-reservez aux singes ils y sont rares9-reservez aux singes ils y sont raresa-restaurant pour animaux ou pour les hommesa-restaurant pour animaux ou pour les hommesb-si les rares singes se blessent risque dinfection par la rouilleb-si les rares singes se blessent risque dinfection par la rouille

SIGE by Kubik-Rubik.de

Laissez un commentaire

Make sure you enter the (*) required information where indicated.
Basic HTML code is allowed.

livre_blanc_mas
zero_produit_importe_au_comice

bandestat

tract_manif_mas_2008
rapport_conac

Copyright ACDIC 2010 - Contacts - Design by AndPlus