Dans plusieurs villes du Cameroun, le marché de fruits est inondé d’oranges dures, peu juteuses, qui laissent un arrière-goût amer. Les consommateurs s’en plaignent, et pointent du doigt le producteur et ses traitements aux pesticides. Pour les vendeurs, il s’agit des oranges importées du Nigéria.

Pendant environ 9 mois, entre janvier et septembre, elles abondent en raison du manque de la production locale. Les fruits bien juteux et sucrés comme on les aime seront de retour autour du mois d’octobre. Apprend-t-on. Comme les consommateurs, certains vendeurs accusent les exportateurs étrangers d’avoir fruits en partance de leurs pays aux pesticides pour augmenter leur résistance aux intempéries pendant le transport.

Approché sur le sujet, un chercheur du Programme fruits à l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) explique: « Les oranges actuellement commercialisées sur le marché camerounais sont de contre-saison. Elles ont été produites en saison sèche et ont reçu peu d’eau.»

Toujours d’après le chercheur, l’arrière-goût amer de certains fruits, pas tous, ne provient pas de pesticide. Il peut être dû à la nature du Bigaradier, s’il est utilisé comme porte-greffe pendant le greffage. Raison pour laquelle il n’est plus très usité comme porte-greffe depuis quelques années. Cependant, le Bigaradier reste très performant en contre-saison. En somme, qu’elles soient locales ou importées, les oranges produites sur Bigaradier auront une saveur amère.
Selon lui, le fait que les oranges de saison sèche soient dures et sèches n’est pas nouveau. Les « bayam sellam » le savent déjà depuis des années. Elles ont d’ailleurs donné un nom à ce genre de fruits: les «trong nkada». Avec le retour des pluies, on renouera avec les fruits juteux.

Source: La Voix Du Paysan, Mensuel de l'entrepreneur rural

Météo du poulet

Semaine du 13 août 2018

Denrées
Poulet ponte (1.8 kg) : 2 200 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 2 700 FCFA
Soja (kg) : 480 FCFA
Arachide (kg) : 500 FCFA
Maïs (kg): 200 FCFA
 

 Appel à candidature

Les Termes de référence sont disponibles ici