L’ACDIC s’est faite remarquer une fois de plus par la dénonciation des actes de corruption dans le gigantesque ministère de l’agriculture, avec le détournement des tracteurs, et de l’argent destinés à la production agricole locale par des fonctionnaires et l’élite militaro-administrative du pays. Conférence de presse et manifestation publique organisées dans le cadre de cette campagne ont été violemment réprimées par la police, mais très courues.

 

Bernard Njonga et quatre manifestants vont être arrêtés et traduit devant le tribunal de grande instance du Mfoundi pour manifestation illégale. Ils écoperont de deux années de prison avec sursis pendant trois ans. Tout est parti du constat de la crise de maïs que traversait le pays, caractérisée par la hausse des importations dues au déficit de production, et la hausse du prix au kilogramme, de 90 frs CFA en 2007 à 150 frs CFA en 2008. De mauvaises nouvelles pour la filière avicole qui prenait son envol suite à la suspension des importations de découpes de poulets congelés. Les producteurs locaux, petits comme grands avaient repris avec ferveur le chemin des poulaillers et des marchés pour le bonheur des consommateurs.

Mieux encore, la filière avicole nationale venait de bénéficier d’une subvention de l’Etat, une première, de 1,2 milliards de FCFA, avec une avance en oeufs à couver pour porter la production hebdomadaire de poussins d’un jour de 250 000 présentement à 600 000 poussins par semaine, à compter du 1er octobre 2008. 600 000 poussins par semaine, c’est la quantité nécessaire pour satisfaire la demande sur les marchés.

Augmenter les performances de la filière avicole, cela ne saurait se réaliser sans une augmentation conséquente de la production de Maïs qui entre à 70% dans l’alimentation des poulets.

Plus tard en 2011, les dénonciations de l’ACDIC sont confirmées par la Conac (Commission Nationale Anticorruption), une agence publique. Dans son rapport, elle revèle l’existence de 62% de GIC fictifs et cite 49 fonctionnaires suspectés de détournement d’un financement de plus de 2 milliards de F CFA destinés à la production du maïs. Ces derniers ont été assignés en justice suite à une plainte de l’ACDIC.

 

Retrouvez toutes les photos ici

Denrées
huile de palme (litre) : 800 FCFA
plantain (régime moyen) : 2600 FCFA
Macabo (kg) : 433 FCFA
Pomme de terre : 270 FCFA
Igname blanc : 500 FCFA
Patate : 217 FCFA
Manioc : 150 FCFA
Poulet ponte (1.8 kg) : 2467 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 2800 FCFA
Œuf(Alvéole) : 1900 FCFA
Viande de bœuf (kg) : 2600 FCFA
Haricot rouge (kg) : 553 FCFA
Haricot blanc (kg) : 667 FCFA
Haricot noir (kg) : 526 FCFA
Soja (kg) : 413 FCFA
Arachide (kg) : 347 FCFA
Maïs (kg): 203 FCFA
 

Visiteurs