31 décembre 2009. Lors de son message à la nation du, le chef de l’Etat annonce la tenue d’un comice agropastoral en ces termes : « Pour stimuler l’essor du monde rural, un comice agropastoral sera organisé en 2010 à Ebolowa », 23 ans après sa dernière édition.

Mesurant l’impact positif d’une telle manifestation sur les producteurs en particulier et sur l’agriculture camerounaise en générale, l’Acdic va lancer une Coalition de 60 organisations de la société civile, la COSAC (Coalition Souveraineté Alimentaire Cameroun), qui se ferait fort de réfléchir et d’échanger sur les conditions de réussite de cet important événement.

Dès leur première réunion, ces associations ont relevé le risque voire, le danger que la présence des produits alimentaires importés au Comice agropastoral ferait courir aux productions locales. Aussi ont-ils décidé de lancer une campagne baptisée : « Zéro produit alimentaire importé au comice agropastoral d’Ebolowa », campagne dont l’objet essentiel serait d’empêcher que ces produits massivement importés et vendus à des prix défiant toute concurrence ne viennent gâcher cette fête que les paysans ont tant attendue. Ces associations ont en outre relevé avec enchantement, le fait qu’une telle campagne donnait une opportunité idoine de poser les problèmes de l’agriculture camerounaise, voire de la souveraineté alimentaire nationale en interpellant à la fois : les politiques, les consommateurs, les opérateurs économiques et les producteurs. Toute chose qui viendrait renforcer non seulement l’adhésion de l’opinion à cette campagne, mais aussi la cohésion des membres de la coalition.

Elles ont commencé par initier des « Journées nationales de dégustation » des produits locaux, qui se sont déroulées à Yaoundé et à Ebolowa, la ville du comice. La COSAC a jeté son dévolu sur le pain et viennoiseries enrichis aux farines locales (patate, maïs, manioc), le riz, les produits laitiers. Des alternatives efficaces aux importations. Ces produits qui ont connu un immense succès public ont également été servis aux populations durant la période du comice en janvier 2011, avec le partenariat des producteurs locaux.

Retrouvez toutes les photos ici

   

Denrées
huile de palme (litre) : 800 FCFA
plantain (régime moyen) : 2600 FCFA
Macabo (kg) : 433 FCFA
Pomme de terre : 270 FCFA
Igname blanc : 500 FCFA
Patate : 217 FCFA
Manioc : 150 FCFA
Poulet ponte (1.8 kg) : 2467 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 2800 FCFA
Œuf(Alvéole) : 1900 FCFA
Viande de bœuf (kg) : 2600 FCFA
Haricot rouge (kg) : 553 FCFA
Haricot blanc (kg) : 667 FCFA
Haricot noir (kg) : 526 FCFA
Soja (kg) : 413 FCFA
Arachide (kg) : 347 FCFA
Maïs (kg): 203 FCFA
 

Visiteurs