Le 31 mai 2011, seulement quelques mois après le comice agropastoral d’Ebolowa, les paysans en provenance des dix régions du pays et l’association citoyenne de défense des intérêts collectifs ont manifesté, contre l’autorisation des pouvoirs publics. Le but étant d’attirer l’attention des autorités et de l’opinion sur les problèmes de l’agriculture et des petits paysans camerounais. Ce jour, 27 paysans ainsi que des personnels de l’Acdic ont été arrêtés puis relâchés après une pression médiatique et le lobbying. L’un d’eux a été battu, et les 400 autres manifestants séquestrés dans les locaux de l’ACDIC avec des consignes strictes d’interdiction de ravitaillement en nourriture et eau pendant 24 h.

Dans le même temps, les autorités ont refusé de recevoir le mémorandum des paysans faisant état des dénonciations et des propositions pour l’amélioration des conditions de vie des paysans et de l’agriculture au Cameroun. Réunis à Yaoundé le 1er juin 2011 au lendemain de la manifestation, les paysans, avec la collaboration de l’ACDIC, ont pris la décision de créer une organisation paysanne dénommée « Actions Paysannes », dont le but est d’œuvrer à la défense des intérêts des paysans du Cameroun.

Denrées
huile de palme (litre) : 800 FCFA
plantain (régime moyen) : 2600 FCFA
Macabo (kg) : 433 FCFA
Pomme de terre : 270 FCFA
Igname blanc : 500 FCFA
Patate : 217 FCFA
Manioc : 150 FCFA
Poulet ponte (1.8 kg) : 2467 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 2800 FCFA
Œuf(Alvéole) : 1900 FCFA
Viande de bœuf (kg) : 2600 FCFA
Haricot rouge (kg) : 553 FCFA
Haricot blanc (kg) : 667 FCFA
Haricot noir (kg) : 526 FCFA
Soja (kg) : 413 FCFA
Arachide (kg) : 347 FCFA
Maïs (kg): 203 FCFA
 

Visiteurs