L’ACDIC a été un des grands animateurs de la scène de la présidentielle de 2011 au Cameroun. Elle a élaboré et proposé aux 23 candidats un « Pacte pour le développement rural », un livre blanc qui propose des solutions pour l’agriculture camerounaise au cours d’un septennat et en donne l’estimation chiffrée. L’action a permis de donner une substance programmatique à la campagne électorale en incitant les candidats à parler de leurs programmes politiques et les électeurs à voter des candidats sur la base de leurs programmes. 19 des 23 candidats vont signer le « Pacte » dont le leader de l’opposition. Le candidat président sortant ne le signera pas, mais consacrera un de ses trois discours de campagne à l’agriculture…Pour l’Acdic, la présidentielle était l’occasion de montrer la diversification thématique des intérêts collectifs, en partant du développement rural et des paysans, pour d’autres aspect de la citoyenneté.

Le contact des citoyens dans la rue, dans les marchés, les bureaux, et a travers son impressionnante campagne médiatique aura permis d’avoir une carte psychologique de l’électorat camerounais des villes et des campagnes vis-à-vis de la politique : un constat contrasté fait à la fois de lassitude du citoyen ordinaire, de désintérêt, mais aussi d’une volonté de voir la situation politique et sociale changer, en toute hypothèse, s’améliorer.

Le pacte reste un document de référence pour le développement rurale.

Retrouvez toutes les photos ici

Météo du poulet

Semaine du 18 juin 2018

Denrées
Poulet ponte (1.8 kg) : 2 600 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 3 000 FCFA
Soja (kg) : 300 FCFA
Arachide (kg) : 450 FCFA
Maïs (kg): 210 FCFA
 

Annonce