Nos ministères nous honorent-ils par leur présentation ? Nous flattent-ils par la qualité de l’accueil qu’ils nous réservent ? Alors que le Chef de l’Etat a introduit un nouvel outil de suivi évaluation de l’action gouvernemental, à savoir la feuille de route, l’association citoyenne de défense des intérêts collectifs (ACDIC) y apporte son grain de sel à savoir l’évaluation citoyenne des ministères.

Il s’agit d’une initiative citoyenne, se limitant essentiellement sur les éléments de forme, c’est-à-dire sur l’observation de la présentation physique, avec un pas dans les relations entre les citoyens et ces institutions publiques qui portent la gestion au quotidien de notre pays.

 

 Cette évaluation a porté sur les aspects suivants :

- La présentation extérieure du ministère avec ses symboles distinctifs tels la plaque indicative (sigle, adresses), la présence du drapeau national sur le bâtiment (puisque c’est un édifice public) ; la propreté,

- L’accueil à l’entrée du ministère ;

- Le cadre de travail en termes d’espace, de la qualité de l’immobilier, de la modernité de l’outil de travail (ordinateur, salles des conférences modernes…) ;

- La sécurité des lieux ;

- La dynamique communicationnelle en termes de documents de présentation, de site web actualisé, d’orientation visuelle des usagers;

- L’accessibilité au ministre.

En procédant par la méthode des quotas, 50 enquêteurs ont été retenus dont : 32 jeunes pour 28 adultes ; 31 femmes contre 29 hommes ; 20 enquêteurs étaient des paysans, les 40 autres étaient des citadins parmi lesquels des étudiants, des commerçants, des employés de bureau, des chômeurs.

L'étude a porté sur 36 ministères, chaque enquêteur avait le devoir d'évaluer chacun des 36 ministères en portant les notes dans la fiche d'enquête. 2160 fiches au total ont été dépouillées.

La première de ces évaluations a eu lieu au troisième trimestre 2012 et les résultats firent l'objet d'une conférence de presse tenue le 15 octobre de la même année.

La seconde évaluation qui a eu lieu les mois de mai et juin 2013, et les résultats présentés en conférence de presse le 27 août 2013 à Yaoundé.

 

Denrées
huile de palme (litre) : 800 FCFA
plantain (régime moyen) : 2600 FCFA
Macabo (kg) : 433 FCFA
Pomme de terre : 270 FCFA
Igname blanc : 500 FCFA
Patate : 217 FCFA
Manioc : 150 FCFA
Poulet ponte (1.8 kg) : 2467 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 2800 FCFA
Œuf(Alvéole) : 1900 FCFA
Viande de bœuf (kg) : 2600 FCFA
Haricot rouge (kg) : 553 FCFA
Haricot blanc (kg) : 667 FCFA
Haricot noir (kg) : 526 FCFA
Soja (kg) : 413 FCFA
Arachide (kg) : 347 FCFA
Maïs (kg): 203 FCFA
 

Visiteurs