Des actions concrètes

En une décennie, l’ACDIC a marqué l’environnement économique et sociopolitique Camerounais, voire africain non seulement par ses différentes campagnes abouties, mais également par ses propositions de solutions et d’alternatives crédibles aux problèmes soulevés :

  • Poulets congelés importés : La campagne contre les importations de découpes de poulets congelés qui non seulement ruinait les producteurs locaux mais aussi nuisait à la santé des populations a abouti à l’arrêt des importations en 2006. Aujourd’hui l’aviculture locale a redécollé. Ce sont des dizaines de milliers de familles qui ont recouvrés des revenus de l’aviculture et la consommation nationale de poulet local a tiré vers le haut la production.
  • Grippe aviaire : La campagne initiée par l’ACDIC a contribué à mieux informer le population et à juguler les effets néfastes sur la psychologie des consommateurs de viande aviaire.
  • Bonne gouvernance : En 2008, la mise à nu du système de détournements de fonds destinés aux agriculteurs par des fonctionnaires du Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural a fortement contribué à la baisse des faits de corruption et de détournement dans les circuits d’encadrement agricole.
    • Souveraineté alimentaire : La campagne pour la souveraineté alimentaire, même si elle est toujours d’actualité a permis d’ouvrir les yeux des citoyens sur les atouts « du produire et du consommer local ». Dans le même registre, on citerait :

-          La campagne « Crise du Maïs » 

-          La campagne « Zéro produit alimentaire importé au Comice agropastoral ». L’ACDIC va lancer avec succès en 2010 une Coalition d’organisations de la société civile (60) pour le comice agropastoral du pays, 23 ans après sa dernière édition. La campagne porte sur la restriction de certains produits alimentaires importés productibles localement. A travers des « Journées nationales de dégustation », l’ACDIC et la COSAC vont élaborer et proposer des alternatives efficaces aux importations, notamment le fameux pain enrichi aux farines locales qui a connu un immense succès public depuis lors.

  • Pacte pour le développement rural : A l’ occasion des élections présidentielles de 2011, un pacte a été élaboré et proposé aux candidats dans l’optique de révolutionner le développement rural. 19 candidats et pas des moindres sur 23 ont signé le pacte qui reste encore aujourd’hui un document de référence pour le développement rurale.

09 Octobre - 13 Octobre 2017
Denrées
huile raffinée (litre) : 1167 FCFA
huile de palme (litre) : 800 FCFA
plantain (régime moyen) : 3000 FCFA
Pomme de terre : 200 FCFA
Igname blanc : 500 FCFA
Patate : 217 FCFA
Manioc : 150 FCFA
Poulet ponte (1.8 kg) : 2467 FCFA
Poulet de chair (1.8 kg) : 2833 FCFA
Œuf(Alvéole) : 2000 FCFA
Viande de bœuf (kg) : 2600 FCFA
Haricot rouge (kg) : 553 FCFA
Haricot blanc (kg) : 667 FCFA
Haricot noir (kg) : 526 FCFA
Soja (kg) : 413 FCFA
Arachide (kg) : 347 FCFA
Maïs (kg): 203 FCFA

Visiteurs